Pollinisation

Les insectes sont un des premiers maillons de la chaîne alimentaire. S’ils disparaissent, ce sont des espèces entières d’animaux qui disparaissent avec eux… et également des milliers de plantes. Ils jouent en effet un rôle essentiel dans la reproduction des plantes à fleur.

Comment les insectes contribuent-ils à la pollinisation?

En butinant, les insectes transportent du pollen d’une fleur à une autre, accélérant leur processus de reproduction.
En effet lorsqu’un insecte se pose sur une fleur  pour en aspirer le nectar, du pollen s’agrippe à son corps, souvent velu, à ses pattes, ses antennes ou sa trompe. Lorsque qu’il atteint une autre fleur,  une partie de ce pollen s’y dépose, favorisant une pollinisation croisée et la diversification des espèces.

Le transport du pollen d’une plante à une autre est indispensable pour les plantes dioïques pour lesquelles les fleurs femelles et mâles poussent sur des pieds différents (c’est le cas du kiwi et du pistachier).

On estime que près de 80% des plantes à fleurs,  dépendent des insectes pour leur pollinisation (elles sont dites entomophiles). 10%  seulement de ces angiospermes  sont anémogames, c’est à dire qu’ils s’appuient sur le vent ou l’eau pour se reproduire.

Orchidée abeille

De fait, plantes à fleur et insectes ont évolué ensemble. Chaque insecte étant doté d’une morphologie adapté aux plantes qu’il pollinise. Et chaque fleur  développant des parfums, des couleurs ou des formes à même d’attirer certains insectes. 

Ainsi le label de l’orchidée-abeille  imite l’abdomen d’un  hyménoptère, par sa forme, ses couleurs, son aspect velu (poilu)  et également par les odeurs émises par la fleur !  Pour découvrir la stratégie des orchidées c’est ici:

Les insectes en action!

Ci-dessous quelques exemples des quatre grands groupes d’’insectes pollinisateurs:

Marie-Catherine Phanekham

Hyménoptères

Les plus connus, abeilles et bourdons sont des champions de la pollinisation : L’abeille dispose de deux paires de pattes dotées de corbeille à pollen que l’on voit ici sur la photo.

Marie-Catherine Phanekham

La guêpe appartient cette même famille.

Lépidoptères

Les papillons aspirent le nectar des fleurs grâce à leur longue trompe, le pollen s’accrochant aux écailles de leurs ailes.

Marie-Catherine Phanekham
Papillon gazé

Diptères

Ce sont notamment certaines mouches qui prennent l’apparence des guêpes ou des abeilles, telles que les syrphes ci-dessous. Ils sont spécialisés dans la pollinisation des petites fleurs, peu odorantes, ou peu colorées.

Marie-Catherine Phanekham
Syrphe ceinturé  Episyrphus balteatus
Marie-Catherine Phanekham

Syrphe pyrastre – Scaeva pyrastri

Coléoptères

Ils se reconnaissent à leurs élytres (carapace formée par deux ailes rigides qui protègent l’autre paire d’ailes). Ce ne sont pas de pollinisateurs très performants car ils se nourrissent aussi des étamines et du pollen des fleurs qu’ils visitent.

Marie-Catherine Phanekham
Cétoine Dorée

Les insectes à l’oeuvre à admirer ici: https://youtu.be/F0hFJFZscqg